Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Test RP de Faora Miller [OK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Trinity

MAÎTRE DU JEUIntelligence artificielle


▐ MESSAGES : 172
▐ INSCRIPTION LE : 27/12/2009

MessageSujet: Test RP de Faora Miller [OK]   Dim 21 Mar - 20:46

  • Nous voilà à la première étape de ta validation. Afin d'être validée et de pouvoir poster en jeu, tu devras nous prouver que tu es capable de remplir les 20 Lignes demandées, voir plus, tu n'es pas sans savoir que les RP sont toujours plus intéressants lorsqu'ils sont bien travaillés. Pour réaliser ton Test de RP, nous allons te proposer un sujet et ainsi tu devras mettre au point ton RP en fonction de ce sujet et le poster à la suite de ce message. Une fois que cela sera fait, je m'occuperai de lire ce que tu as écris et me chargerai de valider ton test si ce dernier est correct. Voilà, nous te souhaitons à présent bonne chance !

      Sujet : Faora était autrefois un médecin, un médecin qui travaillait pour le Gouvernement. Cependant, elle a décidé de rejoindre les rebelles, mais pourquoi ? Comment a t-elle pris contact avec les rebelles ? Comment s'est passée son arrivée dans le groupe ? L'ont-ils accueillis à bras ouvert ? Ou bien a t-elle du fournir certaines informations afin d'être prise au sérieux par les monicans ? De plus, nous aimerions également que tu nous dises dans ton test de RP comment Faora a réagis lorsqu'elle a appris que les rebelles avaient finalement utilisés ses informations pour faire exploser l'hôpital dans lequel elle travaillait.


    Comme dit plus haut, ton post devra obligatoirement contenir les 20 Lignes demandées. Si jamais le sujet ne t'inspire pas, tu peux toujours me contacter par mp, l'intelligence artificielle que je suis devrait réussir à trouver un notre bon sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▐ MESSAGES : 7
▐ INSCRIPTION LE : 21/03/2010
▐ DOUBLONS : .
▐ STATUT : Monican
▐ ÂGE DU PERSO : 27 ans
▐ COPYRIGHT : © {# - SoGlam ->


INSIDE YOUR MIND
♦ CAPACITÉS:
NIVEAU DE CONTRÔLE:
0/100  (0/100)
♦ RELATIONS:
MessageSujet: Re: Test RP de Faora Miller [OK]   Lun 22 Mar - 21:15

« Mais vous déconnez ou quoi ? C'est quoi ces conneries ?! Vous avez fait sauter l'hôpital ? Vous êtes malades ! »

Ces hurlements se perdirent en écho dans la pièce. Malgré les mains qui la ceinturaient fermement, elle se débattait et continuer de hurler comme une démente. Ils avaient détruit l'hôpital. Ils avaient détruit l'hôpital. C'était la seule chose qui occupait son esprit, et elle ne pouvait s'enlever de la tête que c'était de sa faute, à elle et à elle seule. Les Monicans qui l'entouraient avaient un regard compatissant, et ne semblaient pas vouloir user de la force contre elle. Ils se contentaient de la maintenir prisonnière, le temps que sa crise passe. Il faut dire qu'elle avait essayé de s'en prendre à plusieurs d'entre eux, en frappant un au visage, et l'autre au ventre. Ce dernier avait esquivé et l'avait maîtrisé, ce qu'il faisait encore par ailleurs. Elle n'arrivait pas à se calmer, à enlever de sa tête le visage des patients qu'elle avait soigné dans cet hôpital, et qui avait sans doute péri dans l'explosion. Comment avait-elle pu rejoindre ce groupe de rebelles ?

Quelques jours auparavant …


« Je suis désolée Mr Newman, c'est un cancer de la peau. Il ne vous reste que six mois, un an tout au plus … »


Dépité, l'homme la regarda. Sa femme, à ses côtés, leva sa main à sa bouche, et laissa échapper un sanglot. Puis, elle se mit à pleurer pour de bon, se blottissant contre l'épaule de son mari qui caressa ses cheveux d'une main, les larmes aux yeux. Elle lui tendit un mouchoir, et se leva.

«  Je vais vous laisser quelques instants. »

Elle sortit de la salle de consultation, et referma la porte doucement derrière elle. Ce couple avait besoin d'un peu d'intimité, quelques minutes tout au moins. Un autre médecin aurait peut être expédié ça, mais Faora tenait à ce que ce soit bien fait, dans les règles de l'art et avec compassion. Introvertie comme elle l'était, elle ne savait pas vraiment quoi dire dans ces cas-là, et préférait laisser son patient quelques minutes, le temps d'encaisser, seul. Elle entra dans la salle des infirmières et se laissa choir sur une chaise, épuisée. La journée avait été longue, il était 19h, et il lui tardait de rentrer chez elle et de retrouver son lit. Elle appuya son front contre ses mains, et s'abandonna à sa rêverie. Des murmures l'en firent sortir. Des infirmières se trouvaient dans la pièce à côté, et le médecin tendit l'oreille pour entendre les chuchotements. Encore cette histoire concernant le Gouvernement … Depuis quelques mois, des rumeurs circulaient à ce sujet, ébranlant les certitudes de Faora qui ne savait que faire. Devait-elle mettre ses compétences en médecine au service des Rebelles ou du Gouvernement ? Mais ce jour-ci, ce qu'elle entendit la fit frissonner d'effroi. Un homme, disparu quelques jours auparavant et retrouvé brûlé vif. Un homme connu pour être opposé au Gouvernement. Un homme qui était justement disparu à une pause entre deux meetings visant à sensibiliser la population contre l'autorité. Faora se repoussa brutalement sa chaise, comprenant sans avoir besoin de l'entendre ce que sous-entendait les infirmières qui la regardaient, intriguées. La jeune médecin leur jeta un regard froid, n'aimant pas les commérages de ces collègues. Pourtant, elle devait admettre que celui-ci allait prendre une importante place dans sa vie, car elle avait enfin pris sa décision : elle contacterait les rebelles. Elle ne pouvait pas, avec tout ce qu'elle entendait et qu'elle avait essayé d'ignorer, continuer à servir le gouvernement. C'est l'esprit préoccupé par cette nouvelle décision qu'elle sortit de la salle et retourna voir son patient.

Vêtue d'un long manteau noire, frissonnante et le visage emmitouflée dans son écharpe en laine, Faora quitta son appartement. Démarrant sa voiture, elle se dirigea vers un bar malfamé à l'autre bout de la rue. Il se murmurait qu'on pouvait y trouver un rebelle pour contacter les Monicans. Ses mains se crispèrent sur le volant à l'idée de ce qu'elle projetait de faire. Pourtant, elle était déterminée à aller jusqu'au bout.
Elle se gara quelques mètres plus loin, et attrapant son sac à main, commença à marcher en direction du panneau miteux qui se tenait au beau milieu du trottoir, signalant la présence du bar. A tous les coups, son air froid dissuaderait les pauvres qui attendaient, la main pendante, une quelconque somme d'argent. L'aura mystérieuse qu'elle dégageait ne donnait sans aucun doute pas envie de l'approcher, ni même de se frotter à elle. Tant mieux. Elle ne tenait pas être dérangée. Poussant la porte en bois, elle entra d'un pas incertain. L'odeur d'alcool et de cigarette lui fouetta le visage à peine entrée. Elle avait horreur de cette odeur, et c'est le nez pincé qu'elle s'avança vers le barman qui essuyait des verres crasseux. Tout en réprimant un haut-le-cœur, elle demanda un verre de Cacolac, s'attirant un regard étonné du serveur. Cette boisson était un tranquillisant pour elle, et c'est en la buvant qu'elle commença à observer les alentours. Elles jetaient de discrets coup d'œil, gênée de contraster autant avec les hommes qui l'entouraient. Tous étaient drogués, ou bien ivres. Ca expliquait bien mieux le regard du barman lorsqu'elle avait demandé son Cacolac. Cette pensée dérida ses traits en un sourires, mais quelques secondes plus tard, elle se rembrunissait. Maintenant qu'elle avait joué le jeu, il allait falloir qu'elle prenne contact avec ces rebelles. Les rumeurs qu'elle avait entendue à ce propos lui revinrent en tête, et pour la première fois de sa vie, elle y prêta une attention particulière. Il fallait qu'elle prononce cette phrase, mais …

« Mr Hayden, j'aurais besoin d'aide. »

Elle l'avait dit sans réfléchir, et s'était soudainement sentie stupide d'adresser cette phrase au barman. Si ça se trouve, ce n'était que des rumeurs sans fondement. Elle cacha son visage derrière ses longs cheveux bruns, et épia discrètement le barman. Celui-ci lui jetait un regard perçant, une moue suspicieuse aux lèvres. Le coeur de Faora redoubla de battements. Comment une phrase pouvait-elle avoir cet impact là ? Elle se croyait dans un film d'espionnage hollywoodien. Et pourtant, c'était bien la réalité. Elle joua la carte de la prudence, et ne releva la tête que lorsqu'on lui tapa sur l'épaule, quelques minutes plus tard. Se retournant le coeur battant la chamade, elle fit un bond en arrière lorsqu'elle découvrit l'inconnu à seulement quelques centimètres d'elle. Maintenant qu'elle avait pris contact, que devait-elle faire ? Son cerveau carburait à pleine vitesse, tandis que l'homme la fixait toujours de ses yeux bleus électriques. Faora remarqua une petite cicatrice au front, qui contrastait quelque peu avec son front bronzé et les cheveux bruns qui tombaient en bataille dessus. Il leva un sourcil interrogateur devant le mutisme de la jeune fille, et se redressa, prêt à s'en aller.

« J'ai des informations », lâcha-t-elle, d'une traite.

Il la regarda sceptique. Ses yeux trahissaient son hésitation à la croire. En y réfléchissant, elle avait été bien bête d'agir comme ça. Comment croiraient-ils qu'elle disait vrai ? Comment prouver ce qu'elle disait ? Et pourtant, c'était la seule solution. Elle le fixa à son tour, attendant son verdict. Avec un peu de chances …

« Suivez-moi. »

Ce furent ses seuls paroles. Faora se leva précipitamment, et le suivit dehors. Sans l'attendre, il bifurquait déjà à la rue suivante, et la jeune femme dut courir pour le rattraper. Mais à peine était-elle arrivée dans la rue, qu'elle ne vit personne, et qu'une lame étincelante se posa sur sa gorge. Suffocante, elle leva les mains en signe de paix. Puis, comprenant que seuls ses informations l'aideraient, elle débita d'une traite ce qu'elle savait sur l'hôpital à son interlocuteur.
Lorsqu'elle eut fini, il la relâcha, et Faora s'éloigna de lui, inquiète. Il rangea son poignard, et lui sourit.

« Bienvenue chez le Monicans ma jolie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sonja Adama

FONDATRICE ♦ You call me, I come to you in pieces


▐ MESSAGES : 391
▐ INSCRIPTION LE : 27/12/2009
▐ DOUBLONS : Hera I. Deklava
▐ STATUT : Agent Monican
▐ ÂGE DU PERSO : 25 ans
▐ COPYRIGHT : © ava;Sulky


INSIDE YOUR MIND
♦ CAPACITÉS: Pyroxénie
NIVEAU DE CONTRÔLE:
0/100  (0/100)
♦ RELATIONS:
MessageSujet: Re: Test RP de Faora Miller [OK]   Lun 22 Mar - 21:29

Le test me convient parfaitement.
Tu peux dés à présent commencer la rédaction de ta fiche. Wink

_________________
I'M SEEING MY DREAMS AND YOU AREN'T THERE BECAUSE IT'S OVER ...
All at once, I had it all but it doesn't mean anything now that you're gone. From above, seems I had it all but it doesn't mean anything since you're gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomsday-rpg.forumactif.com

▐ MESSAGES : 7
▐ INSCRIPTION LE : 21/03/2010
▐ DOUBLONS : .
▐ STATUT : Monican
▐ ÂGE DU PERSO : 27 ans
▐ COPYRIGHT : © {# - SoGlam ->


INSIDE YOUR MIND
♦ CAPACITÉS:
NIVEAU DE CONTRÔLE:
0/100  (0/100)
♦ RELATIONS:
MessageSujet: Re: Test RP de Faora Miller [OK]   Lun 22 Mar - 21:54

Je m'y mets de suite, merci beaucoup =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test RP de Faora Miller [OK]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Test RP de Faora Miller [OK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
d o o m s d a y ™ ♣ Tome I : Revolution :: i n t r o d u c t i o n :: R E G I S T R E :: Tests de RP-